Fiche auteur

Parcours

Jean-Pierre Hardy a occupé les fonctions de Directeur délégué aux solidarités et au développement social à l'Assemblée des départements de France (ADF) de 2010 à 2015. Entre 2000 et 2009, il était chef du bureau de la réglementation financière et comptable à la DGAS. Chargé d’enseignement auprès des universités de Paris 2, de Paris 12, à Science Po Paris et à l'EHESP, il contribue à différents ouvrages : il est le co-auteur de la 18ème édition de « L’aide sociale aujourd’hui », éditions ESF, 2015 ; et le co-auteur avec Jean-René Loubat et Marie-Aline Bloch (préface Denis Piveteau) de l’ouvrage : « Concevoir des plateformes de services en action sociale et médico-sociale », éditions Dunod 2016. Jean-Pierre Hardy est vice-président de l'association France Horizon (ex-Comité d’entraide aux Français rapatriés).

Ses dernières chroniques

Etablissements et services 30/01/2017

EPRD : quelques gouttes de goudron peuvent gâcher le baril de miel…

Dans sa chronique, Jean-Pierre Hardy nous explique que CPOM et EPRD peuvent être des outils stratégiques au service du nouveau paradigme du secteur social et médico-social : les parcours dans le cadre de plateformes coopératives. Les textes réglementaires laissent ouvertes deux conceptions : l'une conservatrice, l'autre au service d'une nouvelle culture professionnelle.

Réagir Accès libre
Etablissements et services 28/04/2016

Un CPOM peut en cacher un autre

Il existe plusieurs contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens, la loi santé en crée même un nouveau. Même si cela n'a pas été réellement pensé, il peut y avoir passage d'un CPOM à un autre, explique Jean-Pierre Hardy. Par ailleurs, l'outil financier du CPOM - l'EPRD - va-t-il favoriser la recomposition de l'offre de services ou se limiter à prendre en compte l'existant ?

Réagir (1 commentaire) Accès libre
Etablissements et services 16/03/2016

Essonne : au regard des spécificités des créances d’aide sociale, la réforme devient urgente

Jean-Pierre Hardy, qui a exercé des responsabilités à l'Assemblée des départements de France (ADF), nous livre son analyse sur les difficultés que rencontrent les conseils départementaux à régler les créances d'aide sociale à l'hébergement des personnes âgées et adultes handicapés, comme en Essonne. Il appelle à réformer un système "à bout de souffle" en généralisant les CPOM.

Réagir (2 commentaires) Accès libre
Philippe Merle / AFP
Etat / Collectivités 12/02/2016

La prévention spécialisée est-elle une dépense d’aide sociale obligatoire ?

Philippe Merle / AFP

Contrairement à ce qui se dit ici ou là, Jean-Pierre Hardy estime que la prévention spécialisée est bien une dépense obligatoire pour les départements. 2016 est une année charnière : les équipes de prévention ont tout intérêt selon lui à régulariser leur situation, en application d’un article de la loi vieillissement, avant que la compétence ne soit transférée aux métropoles.

Réagir Accès libre