Votre recherche : "Emmanuel Macron"

149 résultats
A la une
Le président envisage-t-il de tailler dans les dépenses sociales ? Au Congrès de la Mutualité, Emmanuel Macron a au moins pu détailler une prise en charge à 100 % de certains frais dentaires, mais aussi optiques et auditifs. Mais il a aussi donné sa vision d'une « révolution profonde » de l'Etat-providence, qu'il entend mener aussi face au vieillissement ou aux exclusions.
A la une
Dans un discours aux préfets le 5 septembre à l'Elysée, le président de la République, Emmanuel Macron égrène les chantiers en cours ou à venir en matière d'immigration, d'intégration, d'asile, d'emploi et de formation, de radicalisation, de logement, de psychiatrie.... Synthèse.
A la une
A l'occasion des deux ans de l'élection d'Emmanuel Macron, APF France handicap exprime son impatience. Malgré quelques mesures, le nouveau pouvoir n'a pas répondu aux attentes. Plus grave, une enquête d'opinion montre un état de désespérance inquiétant des personnes handicapées. Pour mettre la pression, l'APF organise une caravane dans toute la France jusqu'au 14 mai.
A la une
Le député LREM Adrien Taquet a été nommé secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance. Ce parlementaire, proche d'Emmanuel Macron, qui s'est distingué sur certains dossiers du handicap, va devoir porter la stratégie de la protection de l'enfance. Une feuille de route préparée par Agnès Buzyn est présentée ce matin au Conseil national de protection de l'enfance (CNPE).
A la une
Grand jour pour les 18 présidents de départements PS : le dépôt d'une proposition de loi qui sera examinée en janvier à l'Assemblée puis en mars au Sénat. Celle-ci vise à expérimenter pendant trois ans un revenu de base auprès de 60 000 habitants. Les collectivités espèrent bénéficier du droit à l'expérimentation locale défendu par le président de la République.
A la une
Co-organisatrice du premier Congrès des âges et du vieillissement qui s'ouvre aujourd'hui, l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) attend du président Emmanuel Macron qu'il s'engage fortement contre l'âgisme. L'association rencontrera les organisations syndicales ce lundi pour évoquer la suite à donner à la contestation engagée en début d'année.
A la une
Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, le service national universel devrait comprendre, dès l'été 2019, un module obligatoire d'un mois pour tous les jeunes "aux alentours de 16 ans", selon le scénario présenté le 27 juin par le gouvernement. Ils seraient ensuite encouragés à poursuivre cet engagement sur la base du volontariat.