Votre recherche : "APF"

355 résultats
A la une
Le licenciement pour faute grave d'une adjointe de direction d'une structure d'accueil pour personnes handicapées est justifié par le coup de pied donné à une résidente et la non dénonciation - tant à sa hiérarchie qu'aux autorités administratives et judiciaires - d'abus sexuels commis sur une autre. Tel est l'enseignement de l'arrêt de la Cour de cassation rendu le 3 avril.
A la une (brève)
A la une (brève)