Votre recherche : "système d'information"

691 résultats
A la une
Dans le Bas-Rhin, les travailleurs sociaux ont participé à la création d’un progiciel dédié à la gestion de la relation avec les usagers. Son implantation dans les services du département fait l’objet de toutes les attentions. À la clé : une plus grande lisibilité des interventions, assurent les acteurs.
A la une
En organisant un colloque pour son dixième anniversaire, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a pu mesurer tout le chemin accompli. Comme « une start-up qui a réussi », elle se développe encore, et s'institutionnalise. Mais a-t-elle gardé l'esprit militant de ses débuts ?
Le magazine
A la une
Une enquête très complète réalisée par la Fondation Médéric Alzheimer permet de mieux comprendre le profil des gestionnaires de cas qui interviennent dans le cadre des Maia. Auparavant infirmiers, assistants sociaux ou CESF, ils gèrent en moyenne 23 personnes. La coordination est parfois rendue difficile par le manque de disponibilité des médecins généralistes.
Revue de presse
Les disparités restent fortes d'une MDPH à l'autre, que ce soit dans le délai de traitement des demandes, ou encore dans les taux d'accord à la délivrance d'allocations. Mais pour le Haut Conseil de la santé publique, le volume des demandes du département n'est guère en cause. Il souligne l'importance de l'organisation de l'évaluation.
A la une
Avec la parution du décret du 27 avril 2016, le coup d'envoi des groupements hospitaliers de territoire (GHT) est donné. Dispositif phare de la loi santé du 26 janvier 2016, les GHT doivent se mettre en place au 1er juillet 2016. Peu de précisions sont données sur la place réservée aux établissements médico-sociaux dans cette nouvelle organisation territoriale de la santé.
A la une
Depuis le 5 mars 2016, les centres provisoires d'hébergement (CPH) des réfugiés et des bénéficiaires de la protection subsidiaire doivent respecter de nouvelles règles de fonctionnement.
A la une
Dernière mesure prise par Marisol Touraine, ex-ministre de la santé et des affaires sociales, l’annonce d’un plan de 550 millions d’euros pour outiller le développement des parcours de santé va booster le virage numérique pris dans le secteur sanitaire et social. À la clé : un nouveau cadre des échanges inter-professionnels.